Ecrire un livre pour vendre les services d’affaires – Ce qu’il faut inclure dans un livre d’affaires

Lorsque vous vendez un service au travers d’un livre, la chose la plus importante à retenir est que le livre a besoin de vendre les services de l’auteur. Il ne devrait pas être hors sujet sur ce que l’on cherche à expliquer. Il y a certains éléments qui doivent être inclus lors de l’écriture d’un livre sur ses services.

1. Avoir une bonne table des matières. Ceci est important car c’est généralement la première chose à laquelle le lecteur sera attentif après avoir examiné la première et la deuxième de couverture. La table des matières ressort presque toujours un bon aperçu du livre. Lorsqu’un potentiel acheteur d’un livre se penche sur la table des matières, il ou elle sera intéressé(e) s’il y a des titres captivants de chapitre.

2. Présentez-vous. L’on aura besoin d’expliquer qui on est et où l’on a acquis toutes ces connaissances qu’on est prêt à transmettre. Il faut informer le lecteur de ce qu’il peut gagner à lire davantage. On peut aussi utiliser l’introduction d’un livre d’affaires pour susciter l’intérêt du lecteur en posant quelques questions.

3. Montrer son expertise. Le principal objectif concernant l’écriture d’un livre est de vendre ses services. Toutefois, cela est impossible si l’on ne démontre pas ses connaissances sur le sujet. Assurez-vous d’écrire énergiquement, avec un sens d’autorité. Cela force le respect. L’expertise brillera au travers de l’explication systématique des notions apprises dans les affaires.

4. Racontez des histoires personnelles. Parler de ses propres expériences dans son entreprise aura sur les autres un niveau d’identification que les explications ne pourront avoir. L’auteur semblera plus convivial va aider les autres mieux s’identifier en comparaison aux explications. L’auteur semble plus convivial. Quand on vend une affaire à l’aide d’un livre, l’un des objectifs est d’attirer les clients. On réussira si on semble plus accessible.

5. Inclure un peu d’humour dans le livre. On aura peu d’effet dans la commercialisation d’une affaire au moyen d’un livre si l’on est très sérieux tout au long du livre. Il y a très peu de sujets qui ne peuvent bénéficier de l’ajout d’une histoire humoristique ou d’un aperçu

6. Avouez les petits échecs. Même les mauvaises décisions peuvent nous faire aller de l’avant en nous montrant ce qu’on ne doit pas faire. Partager ces informations avec les lecteurs les aidera à apprendre de leurs erreurs. Cela permet même de se sentir plus humain. Il faut se rappeler qu’il est bon de partager ses combats mais pas très judicieux de se présenter comme un échec.

7. Donner des conseils aux clients. Après tout, le public cible pour le livre est ceux qui pourraient utiliser ses services. En donnant aux lecteurs la valeur des conseils professionnels de l’un, on les capte. Ils prendront les conseils à cœur. Quand ils voudront passer du service à une personne de confiance l’auteur sera le premier sur leur liste.

Écrire un livre sur les services aux entreprises ne doit pas être une tâche ardue. Cela demande une certaine planification et penser à ce qu’il faut inclure dans le manuscrit. Si on se sent encore mal à l’aise à l’idée d’écrire un livre sur les affaires, il y a toujours une aide disponible. Avec un peu de travail, on peut vendre le livre avec succès.

 

Inscrivez-vous au cours complet ci dessous et apprenez tout ce qu’il y a à savoir sur l’écriture et le mon de la publication

final

Douze Conseils sur la façon de structurer votre livre d’auto-aide aux affaires

Un livre populaire (ce qui signifie non-scientifique, programme non-MBA) qui est destiné aux professionnels d’affaires doit satisfaire à quelques exigences très simples. Voici un aperçu de ce que vous devez accomplir avec un livre d’affaires, indépendamment de la longueur ou de la complexité.

1. Lorsque vous créez votre livre, le premier concept à garder en tête est que vos lecteurs sont totalement égocentriques. Ils ne se soucient que de la façon dont vous pouvez les aider à résoudre leur problème immédiat. Si vous ne pouvez pas fournir des solutions pratiques et accessibles, ils vont jeter votre livre par la fenêtre.

2. Par conséquent, votre première tâche est d’énoncer clairement le problème que vous pouvez aider le lecteur à résoudre. Pour tout propriétaire d’entreprise, le problème numéro un est de savoir comment gagner plus d’argent. Un point c’est tout. Cet objectif peut être accompli de plusieurs manières, y compris gagner un gros contrat, en augmentant la part du marché, l’augmentation des marges bénéficiaires, la réduction des dépenses, ou l’introduction d’un nouveau produit ou service. Quelle que soit la stratégie ou la combinaison de stratégies, l’objectif est toujours de se faire plus d’argent. Si vous écrivez une fable vous pouvez, si vous le souhaitez, utiliser une métaphore pour se faire de l’argent, comme découvrir qui a enlevé le fromage.

3. Le problème spécifique que vous dites pouvoir résoudre doit résonner et être clairement défini. Il peut inclure l’augmentation de l’efficacité de l’équipe, ce qui réduit le roulement du personnel, en profitant de l’Internet pour le marketing, ou la planification de la succession stratégique. Quel que soit le domaine de votre expertise, vous devez définir le problème et démontrer les conséquences qui découdraient du fait de laisser les problèmes perdurer. Ceci est le facteur peur. Vous devez dire: «Dans l’environnement commercial concurrentiel d’aujourd’hui, si vous le faites à l’ancienne, vous allez être moins performants que vos concurrents.”

4. Vous devez alors faire valoir les avantages de votre solution. Dépendamment du court terme des avantages que votre solution peut fournir, le bénéfice à long terme est toujours le même: augmentation des profits. Point.

5. Ensuite, vous devez décrire votre solution dans un langage simple. Fournir des exemples ou raconter des histoires pour rendre votre solution vivante. Le lecteur doit être capable de dire: «Ouais! – Ce livre décrit mon problème et je peux voir comment le résoudre”

6. Vous êtes l’expert. Le lecteur ne se soucie pas d’où viennent vos idées. Ne pas dire au lecteur d’aller ailleurs pour trouver une solution. Veuillez ne pas charger votre livre avec des citations de Jack Welch, Donald Trump, ou Lao Tseu. Je vous garantis que ces mêmes citations sont reproduites dans des milliers de livres d’affaires ennuyeux. Votre travail est de vous démarquer du troupeau, de ne pas faire partie du troupeau.

7. Ne pas essayer de vendre le lecteur. Ils ont déjà acheté votre livre, vous avez leur attention et leur fidélité. Il suffit de leur dire à la fin du livre que s’ils ont besoin de plus amples informations, vous les invitez à vous contacter.

8. Ne faites pas faire au lecteur une activité, telle que remplir un tableau ou faire une liste. Personne n’a le temps pour ce genre de choses, et la plupart des hommes d’affaires pense que çà nuit à leur dignité. De plus, s’ils lisent votre livre de façon enflammée ou en coin ils ne peuvent en aucun pas remplir un formulaire. Rappelez-vous que vos lecteurs sont totalement égocentriques. Ils ont payé votre livre de leur argent et ils veulent que vous fassiez le travail.

9. Si vous devez utiliser des graphiques, assurez-vous qu’ils soient incroyablement simples. L’un de mes clients d’entreprise a tracé ses propres petits cercles et des graphiques avec un stylo. Les images avaient l’air d’être dessinées par une niveleuse, et elles étaient incroyablement efficaces. Vous pouviez voir en un coup d’œil exactement ce qu’il voulait vous faire comprendre.

10. Ne jamais utiliser une image clipart. Ne jamais insérer une image qui n’est pas unique à votre livre. Le lecteur n’a pas besoin de voir une image générique de billets d’un dollar pour comprendre que vous parlez d’argent. Votre livre n’est pas une présentation PowerPoint; c’est une communication personnelle entre vous et votre lecteur.

11. Ne pas utiliser des remarques. Les hommes d’affaires occupés ne se soucient pas de vos sources et ne veulent pas interrompre leur lecture en allant vers le bas de la page pour loucher sur une note. Si vous citez une source, dites dans votre texte, “Selon le New York Times, cinquante pour cent de tous les propriétaires …” Si vous le souhaitez, fournissez une liste des ressources à la fin du livre.

12. Votre objectif : Amener le lecteur à lire votre livre, puis le remettre à un collègue et dire: «Tu dois lire ce livre, la lecture est rapide et il a quelques bonnes idées Nous pouvons en discuter à la prochaine réunion.” Bingo! Votre livre vient de se vendre. Et les chances que votre téléphone sonne et que l’entreprise vous embauche pour une consultation sont bonnes Voilà.

Restez simple. Décrivez le problème et proposer votre solution. Donner de la valeur à vos lecteurs et ils reviendront pour beaucoup plus.

Inscrivez-vous au cours complet ci dessous et apprenez tout ce qu’il y a à savoir sur l’écriture et le mon de la publication

final